Accueil > Ecoconstruction > Architecture bioclimatique > Les principes de l’architecture climatique

Les principes de l’architecture climatique

mercredi 20 juillet 2005, par

L’architecture bioclimatique désigne une manière de construire qui se protège et utilise des composantes du climat pour chauffer ou rafraîchir l’habitation.

Protection contre le froid : la réduction ou l’absence des ouvertures au nord, une forme compacte et effacée vis-à-vis des vents dominants, une isolation très soignée et la disposition des pièces froides (buanderie, couloir...) au nord permet de réduire et d’optimiser les besoins de chauffage.
La taille de la maison influence aussi les besoins de chauffage !

Captage : les ouvertures orientées vers le sud (à plus ou 30 ° près) font entrer la lumière hivernale, qui se transforme en chaleur au contact des parois intérieures de la maison. Ces ouvertures sont de grandes dimensions : 10 à 20 % de la surface à chauffer, suivant la proportion de chauffage solaire passif que l’on désire et l’isolation de l’habitation.

JPEG - 18.3 ko
Consommation annuelle de chauffage d’une maison de 100 m2 (kWh)

Stockage de cette chaleur pour étaler son utilisation dans le temps : la surface des masses thermiques de la maison doit être égale à 5 à 10 fois la surface exposée au sud. Plus la surface de masses thermiques est grande, moins il y a de variations de température de l’air ambiant dues aux apports solaires et meilleur est le confort.
Sont comptabilisées en masse thermiques les parois lourdes pleines (béton, briques de terre cuite, terre crue...) de 10 cm d’épaisseur et plus (dalles, murs, cloisons...) situées dans les pièces et recevant directement le rayonnement.

JPEG - 29 ko
Géométrie de la course du soleil

Protection contre les surchauffes estivales : ne pas placer de grandes ouvertures vers l’est et l’ouest, car le soleil y entre beaucoup en mi-saison et l’été, prévoir casquettes, renfoncements ou protections végétales (arbres à feuilles caduques) pour les ouvertures au sud, afin de faire obstacle au peu de soleil qui y entre l’été, et minimiser les vitrages inclinés (fenêtres de toit) ....tout cela permet de réduire les apports solaires estivaux.

Comment faire ?

Vous pouvez faire appel à un architecte sensibilisé à ce type de raisonnement, ou réaliser vous-même les calculs grâce à la bibliographie. La première solution est plus onéreuse, mais aussi plus sûre et plus performante, la seconde ne vous autorise que des solutions simples, et nécessite un peu de temps et de motivation.


Voir en ligne : le site d’un bureau d’étude en économies d’énergie et architecture climatique


Livres traitant de l’architecture climatique

La maison de Négawatts
Le guide malin de l’énergie chez soi. Tout public et toutes thématiques concernant l’énergie dans la maison.
Thierry Salomon, Stéphane Beudel - 1999 - 155 p - Editions Terre vivante

Le guide de l’énergie solaire passive
Toutes les techniques de l’architecture climatique par un architecte.
Edward Mazria - 1979 - 340 p - Editions Parenthèses

Logements à faibles besoins en énergie - Guide de recommandations et d’aide à la conception
Brochure réalisée par le Cabinet O. SIDLER
26160 Félines/ Rimandoules
Téléchargement : http://perso.club-internet.fr/sidler/page16.html

Maisons écologiques d’aujourd’hui
Des exemples de maisons particulières écologiques. Claude Aubert, Antoine Bosse-Platière, Jean-Pierre Oliva, 144 p Editions Terre vivante 2003

La Maison Ecologique
Revue mensuelle traitant des techniques de construction et des équipements écologiques pour la maison (comme son nom l’indique). La maison écologique BP 60145 VIRE Cedex

Résultats du 7ième concours habitat solaire, habitat d’aujourd’hui
N° 138 Hors-série spécial de la revue "Systèmes solaires" 146, Rue de l’université 75007 Paris

Résultats du 8ième concours habitat solaire, habitat d’aujourd’hui
N° 151 Hors-série spécial de la revue "Systèmes solaires" 146, Rue de l’université 75007 Paris