Accueil > Ecoconstruction > Aménagement intérieur > L’électricité biotique

L’électricité biotique

les champs électriques et magnétiques, quoi

mardi 10 octobre 2006, par

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que des champs, il en existe deux sortes : magnétiques et électriques.

Les premiers sont générés par les fortes puissances, comme les chauffages électriques, plaques et autres cumulus...normalement dans une maison écolos, y’en n’a pas, ça tombe bien : pour autrui et pour moi, c’est bon (autrui se prend pas la radioactivité et l’effet de serre de la centrale qui produit l’électricité, et moi j’évite les champs magnétiques).

Les seconds, électriques donc, sont générés par les fils, mais sont arrêtés par la pierre, la terre, le ciment, donc pas de problème pour les fils noyés dans les dalles, par contre ils sont transmis par le bois, donc dans un plancher d’étage ou des cloisons, il vaut mieux utiliser des fils (et des boitiers de dérivation le cas échéant) blindés.

Je n’ai pas trop vu l’intérêt des interrupteurs de champs qui se placent au compteur et qui coupent le courant dans les fils la nuit, sauf pour une installation existante que l’on conserve par exemple, et où il y aurait des fils non blindés dans la partie nuit qui poseraient problème sous les lits ou proches de canapés.

Il faut particulièrement faire attention aux endroits où on est susceptibles de passer du temps : le lit, le canap’, les fauteuils, le bureau....

La maîtrise de l’environnement électromagnétique

Si vous n’avez pas de compteur existant, il faut faire passer un technicien du CONSUEL, qui vérifie la conformité de l’installation à la norme NF C 15-100.
Cette norme implique pas mal de trucs pénibles et anti-écologiques comme :
- un circuit 32 A pour l’alimentation d’un appareil de cuisson électrique (mais vous pouvez limiter les dégâts en l’installant le plus près possible du compteur)
- 3 circuits 20 A desservant un seul appareil (type lave Linge, Lave Vaisselle, Congélo...dans la pratique ça n’est pas trop chiant, parcequ’on a besoin de toutes façons au moins de ces trois prises, pour autre chose, genre une pompe à eau pour la récup d’eau de pluie, l’allumage du chauffe-bain gaz....et éventuellement un frigo quand même l’été...).
- un nombre de prises minimum par pièce (3 pour les chambres, 5 pour le salon)
- un éclairage en plafonniers par pièce
- une lumière extèrieure
...

Par contre, la norme va jusqu’à préciser le nombre de prises tv et telephone, mais cela ne constitue pas une obligation : le CONSUEL vous fera signer une décharge si vous n’avez pas mis le nombre préconisé (ouf on respire) !
La norme précise aussi le niveau de protection des circuits : elle demande 20 A pour les circuits en fil de 2,5 mm2 de section et 16 A pour ceux de 1,5 mm2. Dans la pratique, les tableaux pré-cablés (Legrand...) contiennent des protection de respectivement 16 A et 10 A : c’est plus sensible, donc ça va.

Le minimum pour le passage du CONSUEL et la pose d’un compteur est de disposer d’une cuisine, d’une salle d’eau, de toilettes, d’une chambre et d’une grande pièce...donc le mieux est de le faire passer à ce stade et de se réserver le reste de l’installation électrique pour après, les mains libre....Les gaines en attente peuvent être passées, mais non branchées au tableau.

Et pour les vrais warriors, il ya aussi les panneaux photovoltaïques et les batteries, mais c une autre histoire....


Fournisseurs de materiel d’électricité biotique :

Réseau QEM (marque Domus 0,63 E le m de 1,5 mm2, 0,82 E le m de 2,5 mm2)

www.ecofa-habitat.com (blindage en cuivre 1,35 E le m de 1,5 mm2, 2,50 E le m de 2,5 mm2, boitier de dérivation blindé 80*80 12,10 E, interrupteur ou prise encastrée blinés 6,50 E)

www.bienetremateriaux.com (blindage en alu, je ne sais pas ce que ça vaut : 0,60 E le 3 de 1,5 mm2, 0,88 E le m de 2,5 mm2)

Bibliographie :
Revue, La maison écologique, n° 10, 11 et 12, Les champs électromagnétiques I II et III

Promotelec 02 99 53 71 83 ou librairie en ligne pour commander le mémento sur la norme NF-C 15-100 locaux d’habitation 22ième édition (12 E +5,5 E de port)

CONSUEL (certification de l’installation électrique avant la pose d’un nouveau compteur) direction régionale Rennes 02 99 51 72 10