Accueil > Ecoconstruction > Energie > Chauffage > Bois > Poêle à bois en appartement

Poêle à bois en appartement

Dans un immeuble ancien

jeudi 14 juillet 2005, par Baboo

J’habite dans un appartement ancien en plein centre-ville, avec beaucoup d’air qui passe sous les fenêtres et du chauffage électrique par convecteurs qui coûterai la peau de la fesse si on s’en servait/le payait (rayez la mention inutile) et qui pollue à mort question climat et déchets nucléaires. Alors un jour je me suis dit que je me chaufferai bien au bois, comme le faisaient les genTEs jusqu’aux alentours de 1950, ça fait pas si longtemps.

J’ai commencé par me renseigner à l’ADIL pour voir si j’avais bien le droit en tant que locataire, et il est apparu que oui, il n’y avait pas de problème, pour peu que je remette « en état les lieux loués » au final, c’est-à-dire que l’aspect des murs ne soit pas modifié. Il faut vérifier qu’aucune interdiction n’est mentionnée dans le règlement de copropriété (document que votre propriétaire ou son/sa représentantE doit pouvoir vous fournir, ou consulter gratuitement). Dans celui de notre immeuble (obtenu auprès du syndic finalement), il est mentionné qu’on ne doit pas couper du bois dans l’immeuble, et pas faire brûler de la tourbe (d’où j’en ai déduit que ce texte datait au moins de 1950, ou tout du moins d’une date à laquelle manifestement tout l’immeuble se chauffait au bois ! Ce qui m’a grandement encouragée dans ma démarche qui ne rencontrait que peu d’enthousiasme autour de moi : « quoi, tu est folle, tu vas faire cramer l’immeuble/enfumer les voisinEs/avoir des problèmes avec ta proprio, variante : comment tu vas stocker le bois/raccorder ton poêle... ? » !!!)

D‘abord j’ai cherché comment faire sortir le conduit de mon poêle : il n’y a pas trente mille façons de faire : soit on utilise un conduit de cheminée (il y en a dans tous les bâtiment antérieurs à 1950), soit il faut faire sortir le conduit dehors (par un trou dans le mur, une fenêtre...) et le faire monter le long du mur jusqu’au toit, pour que ça tire correctement.

JPEG - 37.9 ko
Un exemple d’évacuation pour une maison

Cette seconde solution vaut plutôt pour les maisons, vu qu’un conduit extérieur, ça doit être isolé, et que si ça dépasse une certaine longueur, ça commence à coûter cher. Donc en appart’, il faut chercher les anciennes cheminées en regardant par terre s’il y a des vestiges d’un socle démonté, en faisant toc-toc sur les murs pour voir si ça sonne creux...en général il y en a une par pièce, plutôt dans les murs porteurs (épais).

JPEG - 28.7 ko
Les indices de la présence d’une cheminée

Quand on a en a trouvé une, faut vérifier qu’elle est en bon état, et la ça se corse un peu, surtout si les genTEs qui l’ont supprimée n’ont pas laissé de trappe de visite : il faut faire un trou...dans le mur.....

(Si vous avez une cheminée pas bouchée, vous pouvez raccorder directement le conduit du poêle dedans et le mettre devant : ça vous améliorera nettement le rendement. Une cheminée à feu ouvert ne vous fournit que la chaleur d’une bûche sur 10 - le reste part dans le conduit, soit en fumée, soit sous forme de chaleur -, alors qu’un poêle va diffuser au moins la chaleur de 5 bûches sur les 10 DANS votre maison : le rendement est au moins de 50 %).

A ce stade, le plus logique est de commencer à se documenter ou à faire les trocantes et les Emmaüs, ou le tour de ses connaissances pour trouver le poêle de ses rêves, parce que le mieux c’est de faire direct LE trou qu’il faut !
2 choses sont importantes dans ce choix : la puissance de l’appareil ne doit pas être trop grande, parce qu’alors, vous allez toujours le faire fonctionner au ralenti, et là ça pollue (maxi 5 kW pour un appart’ de 30 m2 mal isolé par exemple) et il vaut mieux (mais si vos finances vous le permettent) choisir un appareil labellisé « flamme verte » (ça vous garantit un rendement de 65% mini, c’est à dire que votre poêle transformera plus de 65% du bois que vous mettrez dedans en chaleur pour votre appart, autrement dit moins de 35% partira dans le conduit polluer ou chauffer dehors...ouf on est rassurés). Les Espaces Info Energie ont généralement de la documentation commerciale présentant différents poêles et les adresses pour les acheter.
Pour un poêle aux alentours de 5kW, les prix tournent autour de 700 E pour un flamme verte. Y’a des affaires dans les magasins de bricolage à l’entrée de l’hiver, à la camif,...si vous voulez l’installer vous-mêmes.

(À ce sujet, si vous déclarez des trucs aux impôts, il faut savoir que vous avez droit à un crédit d’impôt de 40 % sur le matériel hors pose si celui-ci est posé par une entreprise dans votre résidence principale, et qu’en plus la TVA sera alors de 5,5 et non plus de 19,6...sur 700 E, ça fait une économie d’environ 350 E, ce qui fait que le faire poser par unE installateurE devient rentable en dessous de ce chiffre (une demi journée de travail revient environ à 150 E). Par contre vous ne serez remboursés que lors du paiement de vos impôts ou de la réception de votre avis de non-imposition (les personnes non imposables sont remboursées du montant qui leur est dû). Sans compter le plaisir de l’installer soi-même....

Quand vous avez trouvé l’appareil de vos rêves adapté à votre budget (ah oui, d’occase, ce qu’il faut vérifier en premier, c’est l’étanchéité et la possibilité de régler l’arrivée d’air dans l’appareil. Certains poêles à charbon fonctionnent très bien avec du bois et sont intéressants pour leur petite taille), prenez les cotes du départ du tuyau et son diamètre (il peut partir derrière ou dessus, parfois c’est au choix), imaginez comment vous allez le raccorder à votre conduit (il est interdit, et dans la pratique déconseillé si vous avez peu de tirage, de faire plus d’un coude à 90° et de mettre une portion de tuyau inclinée à moins de 20° par rapport à l’horizontale : ça ralentit le tirage), et...faites le trou ! (suivant la nature de la paroi, il est possible de faire un pointillé à la perceuse tout autour et de finir au marteau + burin)

JPEG - 21.4 ko
Un trou dans le matériau utilisé pour boucher la cheminée : içi de la brique pleine

Normalement, si le conduit n’est pas bouché, vous devriez sentir un courant d’air plus ou moins fort suivant la température extérieure, la longueur du conduit, son isolation (le tirage dépend directement de la différence de température entre l’air se trouvant dans le conduit et l’air extérieur, et aussi de la longueur de cette colonne d’air : j’habite en bas d’un immeuble de 5 étages, et la cheminée est en plein cœur d’un mur de 80 cm , donc bien isolée du froid extérieur alors c’est tout bon : le tirage en plein hiver éteint un briquet placé devant le trou !).

JPEG - 40.5 ko
Souches de cheminées en centre-ville

Il faut alors essayer de vérifier son état. Ça peut se faire grâce à un test fumigène, qui consiste à allumer une cartouche fumigène dedans et circuler dans les étages pour voir si ça fume là où ça ne devrait pas fumer (chez les voisinEs, dans les greniers...) - les ramoneurEs font ça pour environ 20 E (par cartouche utilisée) - ou grâce à des caméras, mais là ça coûte 100 E. Si tout se passe bien sautez directement au paragraphe suivant, sinon, il faut tuber le conduit, et ça coûte environ 1500 E pour 5 étages dans l’ancien par exemple (réalisé par entreprise)....GAME OVER

L’étape suivante est le ramonage du conduit, autour de 50 E, puis le raccordement du poêle. Prévoyez de protéger le plancher et le mur derrière l’appareil de la chaleur avec des matériaux qui encaissent : carrelage, plaque de marbre, ardoise...
On a récupéré des plaques de marbre qu’un voisin jetait et qui venaient...d’une ancienne cheminée, ainsi qu’une plaque en fonte pour l’arrière, qui devait avoir la même provenance.

Le bois peut se stocker dans un grenier (organisez une journée « bois » avec touTEs vos amiEs pour le monter et faites-leur une super bouffe) ou dans une cave, parfois direct sur le palier si y’a la place, ou se ramener au fur et à mesure des besoins...

JPEG - 44.9 ko
Dans son environnement habituel...

Mettre une plus grande portion de conduit métallique à l’intérieur de l’appart’ avant de raccorder au conduit de cheminée est intéressant, parce qu’alors, on récupère un peu plus de chaleur sur les fumées avant qu’elles ne se barrent. Par contre ça prend plus de place si le conduit part derrière le poêle (comme chez nous), parce qu’il faut faire un coude.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.