Accueil > Ecoconstruction > Energie > Consommation d’électricité > Vie et mort d’un lampadaire halogène

Vie et mort d’un lampadaire halogène

mercredi 26 octobre 2005, par Baboo

Si vous avez un lampadaire halogène, c’est le moment de lui faire sa fête : ce truc consomme entre 250 et 500 W suivant l’ampoule que vous y avez placée, et le réglage auquel vous l’utilisez....

Pour la même lumière, vous pouvez utiliser une ampoule basse conso d’un cinquième de la puissance utilisée habituellement.

Comme le lampadaire et la lumière indirecte, c’est sympa, vous pouvez néanmoins le conserver, voiçi comment :
- débranchez-le pour commencer (!!!),
- puis faites sauter tout ce qui supporte l’ampoule (après l’avoir ôtée)
- normalement il reste deux fils, sur lesquels vous pouvez maintenant brancher une bête douille à vis ou à baîonnette suivant votre inclination habituelle.


- Il vous faut également remplacer le potentiomètre qui vous servait à allumer et régler l’engin par un tout aussi bête interrupteur à pied sur le fil d’alim (les lampes basses conso ne supportent pas les variateurs).

JPEG - 25.9 ko

Ce qu’il faut savoir, c’est que 90% des utilisateurs de lampadaires halogènes les utilisent toujours à la même puissance : donc il suffit de viser juste.

Exemple : si votre ampoule halogène de départ fait 500 w et que vous l’utilisez au quart de sa puissance approximativement, ça fait 125 W et il vous faut une ampoule basse conso de...25w .

Si au bout de votre calcul vous trouvez une puissance supérieure, vous avez besoin d’un spot plutôt que d’une lumière indirecte, non ?...!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.