Accueil > Ecoconstruction > Energie > Consommation d’électricité > Eclairage de salle de bain

Eclairage de salle de bain

jeudi 6 octobre 2005, par Baboo

Attention ! le "néon" de votres salle de bain n’en n’est peut être pas un !

C’est peut être une longue ampoule à incandescence...

Bon jusqu’içi ça n’est pas un scoop...
sauf que le vrai tube "néon" consomme jusqu’à 5 fois moins que ce tube à incandescence qu’on trouve habituellement au dessus des lavabos.

Avantage supplémentaire, sa longévité est beaucoup plus grande : vous serez environ 10 fois moins souvent obligéEs de le changer ...

Pour le détecter sortez l’ampoule et cherchez la puissance en W(atts) : si elle tourne autour de 60 W, c’est de l’incandescence (une technologie qui fait plus de chaleur que de lumière, c’est un peu crétin pour une ampoule), si ça tourne plutôt autour de 12 W, c’est un tube fluo.

JPEG - 23.7 ko
Ca, c’est une ampoule à incandescence
JPEG - 25.7 ko
Ca aussi, allumé...

Il faut quand même fournir l’effort de changer l’applique (ou si vous installez une salle d’eau, de la choisir acceptant un tube fluo) pour bénéficier de tous ces merveilleux avantages : il s’agit de fixer une cheville dans un mur et dévisser un domino.

JPEG - 17.1 ko
Et ça, c’est un tube fluo, dit "néon"

Il faut savoir que si tous les foyers français divisent leur conso d’éclairage totale par 5 (soit la différence entre les deux systèmes, il existe des lampes basse consommation pour remplacer les ampoule à douille également), ça représente le fonctionnement annuel d’un réacteur nucléaire de 1300 MW (les plus puissants)


..... et accessoirement pour 2 h d’éclairage de la salle de bain par jour, 3,6 Euros par an.