Accueil > Eau > Etude de vos consommations d’eau

Etude de vos consommations d’eau

jeudi 22 septembre 2005

Quel consommateur d’eau êtes-vous et pour quelles raisons : consommations moyennes, détection des fuites et des surpressions, diagnostic des comportements et des équipements...bonne chasse aux économies d’eau, ce liquide de plus en plus précieux !

Observez votre facture d’eau : jusqu’à 40 m3, vous êtes dans la norme...

Moyenne sur Lorient, ville à la pointe des économies d’eau (en 1990) : 30 m3/an.habitant

Moyenne sur Rennes (en 1990) : 36 m3/an.habitant

Moyenne nationale (en 1990) : 57,30 m3/an.habitant

Régions méditerranéennes (en 1990) : 73,80 m3/an.habitant

Si vous êtes au dessus de ces chiffres, cela peut venir de fuites, des équipements ou des comportements des membres du foyer...

Les étapes pour une démarche d’économies d’eau : à la clé 25 à 50 % d’économies sur un logement sont possibles...

1 - supprimer les fuites (20 % des consommations nationales)

2 - maîtriser la surpression (réducteur NF)

3 - trouver les appareils adaptés (douchettes économes, limiteurs de
débit, mitigeurs NF, WC double commande NF...)

4 - l’électroménager économe

5 - la récupération des eaux pluviales dès que cela est possible

6 - un suivi régulier des consommations

Etudiez vos consommations sur plusieurs années :

Au cours des dernières années votre consommation a augmenté légèrement mais régulièrement ?
Il y a deux raisons possibles :
- des fuites d’eau (vérifiez ballon d’eau chaude, chaudière, canalisation encastrée),
- des changements dans la famille (arrivée d’une personne ou d’un enfant supplémentaire).

La consommation par personne a augmenté à partir d’un certain moment ?
Repérez depuis quelle année et analyser à quoi est due cette augmentation :
- Installation de nouveaux appareils de consommation tels que un nettoyeur à haute pression type Kärcher, une baignoire ou un système d’arrosage...
- Le changement de comportement familial tel que : bains du nourrisson, douches plus fréquentes d’enfants devenus adolescents...

Vos consommations sur un an ont progressé de manière significative ces dernières années et votre ratio “consommations par personne” également ?
- Augmentation supérieure à 100 m3 (au total sur un an) :
Il y a une fuite sur le réseau interne de l’installation (enterré dans la cour ou le jardin, dans une cloison ou dans la cave).
- Augmentation comprise entre 30 et 100 m3 (au total sur un an) :
Il y a un début de fuite sur le réseau interne de l’installation
Il y a une fuite de robinetterie, de chasse d’eau, de soupape de sécurité de ballon d’eau chaude ou de chaudière, de circuit de chauffage.
- Augmentation inférieure à 30 m3 (au total sur un an) : il peut y avoir une fuite légère ou un changement de contexte familial

Faites la chasse au fuites :

Les fuites atteignent parfois jusqu’à 20 % des consommations globales d’eau (un bruit de chasse d’eau ou une fuite de robinet sont facilement décelables, mais bon nombre de fuites ne le sont pas).

Relevez les chiffres du compteur, le soir avant de vous coucher, puis le matin, avant toute utilisation d’eau. Il existe deux types de compteur (le compteur 2 est beaucoup moins pratique pour déceler une fuite).

Les chiffres ont changé ?
Suivez la tuyauterie pour traquer les fuites. Profiter de cette inspection pour vérifier que la protection contre le gel est correcte.
Contrôlez les raccords (robinetterie, w. c...)
Un papier faisant buvard placé autour des sorties ou raccords constituera un bon indice.

Si malgré ces contrôles et éventuelles réparations simples, les chiffres du compteur révèlent une autre fuite non décelable, la fuite peut être due à l’oxydation du ballon d’eau chaude, d’une canalisation sous plancher, d’une surpression du réseau... Dans tous les cas, vous devez faire appel à un professionnel.

Les chiffres du compteur n’ont pas changé ?

Il n’y a pas de fuite. Si vous avez observé des variations dans vos consommations annuelles, elles sont liées au comportement :

Diagnostic des comportements :

Famille Gaspi - Famille Eco

La première, la famille Gaspi, utilise des W-C de 10 litres, un lave-linge et un lave-vaisselle ancien, et ne colmate pas ses fuites d’eau. La seconde, la famille Eco, a changé ses installations pour des systèmes plus économiques et à fait réparer ses fuites.

Voici leurs consommation (3 Euros le mètre cube d’eau, étude basée sur 350 jours).


Famille GASPI

W-C : quatre personnes, quatre fois par jour avec des W-C ayant un réservoir de 10 litres : 160 litres par jour.
56 m3 par an

Lave-vaisselle : cinq lavages par semaine avec un modèle de 1992 (40 litres par lavage). Soit 200 litres par semaine.
10 m3 par an

Lave-linge : un lavage à 60°C et trois lavages à 40°C par semaine avec un modèle de 1992. Soit 400 litres par semaine.
20 m3 par an

Baignoire et douche : un bain et quatre douches par semaine et par personne. Bain de 150 litres, douche de 45 litres.
66 m3 par an

Cuisine : 100 litres d’eau par jour pour quatre.
35 m3 par an

Lavabo : 40 litres par jour pour quatre
14 m3 par an

Fuites non colmatées : environ 20 % de la consommation familiale.
40 m3 par an

Total famille Gaspi : 241 m3 par an.
Soit : 723 Euros


Famille ECO

W-C : trois réservoirs à 3 litres et un à 6 litres par jour et par personne : 60 litres par jour.
21 m3 par an

Lave-vaisselle : avec un modèle récent économique (20 litres par lavage). Soit 100 litres par semaine.
5 m3 par an

Lave-linge : avec un modèle récent économique. Soit 200 litres par semaine.
10 m3 par an

Baignoire et douche : un bain et quatre douches par semaine et par personne. Bain de 150 litres, douche de 35 litres grâce à un économiseur.
58 m3 par an

Cuisine : 50 litres d’eau par jour pour quatre grâce à un économiseur et un comportement économe.
18 m3 par an

Lavabo : 28 litres par jour pour quatre, grâce à un robinet mitigeur.
10 m3 par an

Pas de fuites

Total famille Eco : 122 m3 par an.
Soit : 366 Euros

A partir de la fiche individuelle de diagnostic, vous pouvez comparer vos consommations à celles des familles « types ». Ce diagnostic précis, permet d’identifier les postes les plus gros consommateurs et ainsi de revoir à la baisse ces consommations.